₪ Gérez vos troubles du sommeil


L’insomnie est tout d’abord une plainte du consultant. Il s’agit d’un symptôme : sommeil trop court, trop léger ou en pointillés et de manière générale, sommeil jugé insuffisant et peu réparateur.

L’interrogatoire et l’examen du consultant permettant de comprendre puis de classer en deux groupes principaux l’insomnie, en fonction de l’élément causal initial.

L’hypnothérapie est indiquée dans le cas d’une insomnie du second groupe et dans le sevrage progressif des hypnotiques.

Hypnose cerveau comprendre

La séance d’hypnose pour retrouver le sommeil


L’insomnie est vécue dans ces cas comme un désir d’hypervigilance, contrôle de tout et de rien. Une hyperactivité intellectuelle qui ne laisse aucune place au répit et à la récompense d’un sommeil bien mérité. Un malaise chronique où le sommeil n’est plus un refuge : la peur de s’endormir, puis la peur de ne pas pouvoir s’endormir. Le manque de sommeil finit par provoquer un épuisement physique et moral.


Processus insomnie

Les médicaments sont le pire remède qui soit parce qu’ils sont efficaces pour faire dormir. Ils font dormir de force. Les consultants s’installent dans cette certitude de pouvoir dormir à coup sûr et finissent par préférer le déséquilibre stable causé par les médicaments à l’équilibre instable du vivant, un monde sans certitude.

L’hypnose est une thérapie très efficace pour les troubles du sommeil. A cause des somnifères, ce soin prend souvent l’aspect d’une cure de désintoxication présentant tous les symptômes du drogué en manque. Passé cette épreuve, la confiance dans le corps revient peu à peu ainsi que le plaisir de se débrouiller sans médicament.

La technique d’hypnose utilisée vise à calmer l’anxiété par des suggestions de relaxation, puis à réaliser une véritable rééducation du sommeil. L’hypnose présente une parenté avec l’endormissement en ce qu’elle nécessite une isolation sensorielle : bruits, lumière, température, puis une détente psychophysique avant d’atteindre la léthargie déclenchant le sommeil proprement dit.

La particularité de l’insomniaque étant justement de s’empêcher de dormir, d’entraver un processus naturel, il est prévisible qu’il tente de contrôler aussi le lâcher-prise sous hypnose. Il faut l’en avertir et lui rappeler que les suggestions ne nécessitent qu’un demi-sommeil pour être efficaces.


Osez enfin être vous-même. Répondons ensemble à votre besoin.