₪ Gestion des émotions, stress et anxiété

Le stress correspond à toute condition qui perturbe l’homéostasie physiologique et psychologique.

Le stress cible spécifiquement les aires du cerveau impliquées dans la coordination de la cognition et des émotions : l’hippocampe, le cortex préfrontal et l’amygdale. Ces aires à risque seront celles où l’on va retrouver une atrophie ou un dérèglement fonctionnel au cours du vieillissement.

Les symptômes du stress peuvent vite devenir invivables : angoisses, troubles du sommeil, troubles sexuels, problèmes de dos…

Hypnose cerveau comprendre

Grâce à l'hypnose, la prise en charge neuroprotectrice et neuroréparatrice permet de restaurer et prévenir les dommages causés par les épisodes dépressifs, en relançant une neurogénèse fonctionnelle, en stimulant l’arborisation dendritique et en restaurant les connexions synaptiques. La reconstitution d’un réseau neuronal efficace pourrait réduire la vulnérabilité des consultants déprimés et ainsi prévenir activement la survenue de récidives dépressives.

L'hypnose, une force regénératrice du cerveau contre le stress

Au cours d’épisodes dépressifs, on observe de nombreuses modifications structurales, fonctionnelles et même cellulaires au niveau des structures impliquées dans la gestion de l’humeur et des émotions : l’hippocampe, l’amygdale et le cortex préfrontal. Parmi ces modifications, il a été retrouvé notamment une diminution du volume hippocampique et une diminution de l’activité du cortex préfrontal associées à une raréfaction de l’arborisation dendritiques et des connexions interneuronales. Les travaux de Sheline ont d’ailleurs montré une corrélation entre la diminution du volume de l’hippocampe et les antécédents dépressifs, ce qui suggère que les modifications de la structure même de notre cerveau sont à l’origine de récidives dépressives.

Les manifestations cliniques de ces altérations diffèrent selon la structure concernée. Les altérations hippocampiques se manifestent par des troubles de la mémoires et de la concentration, l’hyperactivation amygdalienne se traduit par une anxiété et une irritabilité et l’inhibition préfrontale entraîne un tableau clinique complexe dans lequel les consultants sont ralentis, manquent de motivation et d’initiative.

Ces données montrent bien le caractère neurotoxique de la dépression et l’importance de prendre en charge en profondeur cette maladie pour obtenir une meilleure qualité de rémission.

De façon scientifique, une prise en charge neuroprotectrice et neuroréparatrice grâce à l’hypnose permet de restaurer et prévenir les dommages causés par les épisodes dépressifs, en relançant une neurogénèse fonctionnelle, en stimulant l’arborisation dendritique et en restaurant les connexions synaptiques. La reconstitution d’un réseau neuronal efficace réduit la vulnérabilité des consultants déprimés et ainsi prévenir activement la survenue de récidives dépressives.

De façon générale, L’hypnose pour atténuer le stress n’est pas un simple exercice de relaxation. Au cours de la séance et grâce à l’accompagnement de votre hypnothérapeute, vous plongez au coeur de votre subconscient pour remodeler vos pensées négatives en pensées positives. Bien sûr, les exercices respiratoires oxygènent votre cerveau, font baisser votre rythme cardiaque et vous apaisent, mais le voyage hypnotique qui suit est là pour chasser en profondeur et durablement les images négatives responsables de votre stress.

Dans la cadre de votre séance d’hypnose anti-stress, vous découvrez réellement ce qu’est la relaxation profonde. Cet état de conscience modifié invite au lâcher prise et vous vous sentez immédiatement apaisé. Grâce à la puissance de la suggestion hypnotique, vous gérez mieux votre stress sur le plus long terme. Vous avez toutes les clés en main pour lui laisser moins de place et reprendre le contrôle…

Osez enfin être vous-même. Répondons ensemble à votre besoin.